ligne couleur animee.gif (4491 octets)

Le jeûne est le moyen le plus efficace pour retrouver la santé, s’il est accompagné d’exercices de respiration.

C’est le summum pour régénérer tout notre corps, au plus profond de nos cellules.

Pour de nombreuses personnes, l’idée de ne pas manger pendant une durée déterminée provoque un choc émotionnel "ils ont peur de mourir de faim". Et pourtant dans le monde, des milliers de gens pratiquent le jeûne régulièrement et pas obligatoirement pour des raisons religieuses.

Dans notre société industrialisée, les gens meurent plus souvent de surnutrition que de malnutrition.

Le jeûne a été utilisé tout au long de l’histoire humaine comme moyen de purification du corps et de guérison. Même de grands médecins de l’antiquité, tels que Hippocrate et Galien, utilisaient le jeûne pour eux-mêmes et leurs parents.

Lors d’une première expérience de jeûne, je conseille de le pratiquer dans une école ou un centre de santé, afin d’en assimiler les techniques, d’avoir des conseils et une surveillance.

L’expérience peut être renouvelée régulièrement ou non, chez soi sans difficulté pour des jeûnes de courte durée (de 3 à 8 jours).

Les bienfaits du jeûne sont doubles lorsqu’ils sont accompagnés de la pratique de la respiration complète (en plein air). Elle permet une élimination plus rapide des toxines du corps et la récupération du tonus.

Respirer et jeûner fortifient tous nos organes, cœur, poumons, foie, reins, etc.

coccinelle.gif (325 octets)

Notre peau devient plus claire, plus jeune, " c’est meilleur " que la chirurgie esthétique, sans les inconvénients de l’intervention et " moins coûteux " !

Le jeûne hydrique est le plus souvent préconisé : la technique consiste à ne boire que de l’eau durant une période déterminée.

Plus le jeûne est long, meilleur sera le résultat, surtout si nous avons des problèmes de santé.

L’entrée dans le jeûne se pratique selon un procédé simple et prudent que nous appelons " les paliers alimentaires " : pendant les premiers jours, nous supprimons de notre alimentation les protides, notre poids diminue et se stabilise (1er palier) ; ensuite, nous supprimons les glucides (2ème palier) et enfin les lipides (3ème palier).

 

Suite à ces trois paliers, nous passons au jeûne hydrique complet ; pendant cette période, le liquide peut être soit de l’eau de très bonne qualité, ou éventuellement du bouillon de légumes en cas de difficulté à boire de l’eau.

Après quelques jours de jeûne (2 à 3 jours), notre attirance pour la nourriture disparaît.

La reprise alimentaire se fait aussi progressivement pabouquet.gif (9266 octets)r la même technique des paliers alimentaires et de durée identique (soit par exemple 6 jours avant, 6 jours après), en sens inverse des indications données pour " la descente " dans le jeûne.

Le premier repas sera impérativement un jus de fruit mélangé d’eau.

Les malaises sont très rares, la fatigue indique une plus grande élimination des toxines : " il faut écouter son corps " et se reposer.

Notre corps et notre mental fonctionnent au ralenti, nous sommes beaucoup plus calmes. La nature et le grand air sont d’un apport précieux pour un jeûneur. Imaginez ce qui se passe quand vous restez dans votre appartement : vous inspirez l’air vicié que vous venez d’expirer, cet air est plein des toxines qui vous ont quitté, et que vous respirez à nouveau. C’est pour cela qu’il est recommandé de faire vos exercices de respiration et de yoga à l’extérieur ou avec les fenêtres ouvertes.

L’idéal est de jeûner une fois par an, une semaine, dans un endroit calme, au grand air, à la montagne, à la campagne, en groupe de préférence.

Le jeûne de quelques jours ne cause aucun problème. Au delà, il est préférable d’être suivi par un praticien de santé ayant une expérience du jeûne.

La stimulation et l’expérience des autres jeûneurs sont très bénéfiques, il est préférable de s’éloigner de son cadre de vie habituel. Peu nombreux sont ceux qui ont conscience de l’importance du jeûne et de la respiration.

Nous pouvons aller très loin dans le jeûne, il favorise notre vie spirituelle. Les hindous considèrent le jeûne comme un moyen de se purifier et de s’unir à Dieu.

arc en ciel.gif (230 octets)

Roger Le Madec